30/07/2007

Assemblée Générale de l'Association des Communes Forestières

Assemblée générale

Télécharger

Listing personnes présentes (22.5 Ko)

L'association des Communes Forestières des Alpes-Maritimes, présidée par Gaston FRANCO, Conseiller Général et Maire de Saint Martin Vésubie, a tenu vendredi 13 juillet 2007, son assemblée générale à la salle polyvalente de Ro

La montée pittoresque au village, étroite et tortueuse, taillée dans la roche rouge n’a pas découragé les fervents défenseurs de la filière bois. En présence de Fernand BLANCHI, Maire de Valdeblore, représentant de Christian ESTROSI, Secrétaire d’Etat à l’Outre Mer, Président du Conseil Général des Alpes-Maritimes, Charles DEREIX, Directeur Général de la Fédération Nationale des Communes Forestières, descendu de Paris pour l’occasion, Claude RUPE, Directeur Départemental de l’Office National des Forêts, Alain BRANDEIS, Directeur Direction de l’Agriculture et de la Forêt, Michel DESSUS, Président de la Chambre d’Agriculture, Paul COULOMP, Président de l’interprofession FIBOIS 06/83, Marguerite ARAGON du Syndicat des Propriétaires Forestiers Privés, Thierry GUEGUEN, Conseiller Général et Maire de Séranon, commune pilote en matière de projets bois énergie, Jacqueline KOSSOW, représentante du sénateur maire, Jacques PEYRAT, mairie de Nice, du sénateur José BALLARELLO, de Yves RAMI, Maire d’Isola et président de la Communauté de Communes des Stations du Mercantour et Jean-Pierre AUDIBERT, Maire de Villeneuve d’Entraunes, représentant le député maire de Péone Valberg, Charles-Ange GINESY.

Accueil particulièrement chaleureux de Jean-Paul BLANC, maire de Roure et de son épouse Michèle. L’ouverture de séance a débuté sur la présentation du bilan d’activité 2006 (rapport moral et financier approuvé à l’unanimité). Plus d’une 50 aine de personnes étaient réunies pour entendre les problématiques forestières et les solutions innovantes. D’entrée le président, Gaston FRANCO, fixa le ton de l’assemblée et rappela que la filière bois se pose en véritable alternative en matière d’énergie renouvelable dans notre département (tant du point de vue de la construction que comme énergie). Méventes des bois avec pour palliatif le plan national de mobilisation des bois en montagne, présenté par Claude RUPE (ONF), les accords avec la principauté de Monaco pour les puits de carbone, présentation de la politique départementale en faveur de la forêt par la mise en place d’un récapitulatif d’aides sous forme de livret, commentée par Monique RAGAZZI, Service Direction de l’écologie et du Développement Durable du Conseil Général puis, la présentation et les avancées du Pôle d’Excellence Rural par Thierry GUEGUEN, maire de Séranon, Conseiller Général. Tous ont confirmé l’impulsion de la filière bois dans le département, source de création de micro projets.

L’idée a fait son chemin et les retombées sont nombreuses comme l’on peut le voir pour la filière bois énergie, qui ouvre de nouveaux débouchés pour les bois incendiés par exemple ou pour chauffer une piscine, une école, un collège, un lycée, des locaux administratifs, des logements, des serres...

A ce jour, 9 établissements publics sont désormais équipés de chaudière à bois, l’équivalent de 4MW en puissance totale installée (1600 tonnes de plaquettes par an), 15 projets à venir dont 9 ont déjà été validés.

Malgré cette note d’optimisme, Gaston FRANCO, Conseiller Général, Maire de Saint Martin Vésubie et Président de l’Association des Communes Forestières, a mis en évidence un bilan en demi-teinte pour les communes qui n’ont pas encore adhéré à la démarche de certification de leur forêt (PEFC), risquant de mettre en péril leurs revenus issus des ventes de bois. A terme, les scieries du département n’achèteront que les bois issus de forêts gérées durablement.

L’accueil du public en forêt est également une manne financière non négligeable, ce que Gaston FRANCO a confirmé en tant que Président du Parc National du Mercantour et Président du Comité Régional de Tourisme. D’ailleurs, le Parc National du Mercantour sera, à l’automne, au cœur de projets en ce qui concerne l’accueil du tourisme en forêt.

Charles DEREIX, Directeur de la Fédération Nationale des Communes Forestières de France, a salué les avancées du département. Il a énoncé les 5 enjeux cruciaux pour l’avenir de la forêt française : l’utilisation du bois comme éco matériau, comme énergie renouvelable, la forêt comme bouclier contre le réchauffement climatique, et enfin a souligné les enjeux environnementaux avec la notion de Territoire (importance des parcs, des chartes) et la notion de rôle de la forêt (accueil du tourisme, abris de la biodiversité). Ces enjeux seront l’objet de discussions à l’échelle nationale lors des Assises de l’Agriculture et le Grenelle de l’Environnement, le 5 octobre prochain, à Paris.

Pour conclure la matinée, présentation d’un état des lieux sur « NATURA 2000 » et la réalisation des Documents d’Objectif en cours par Gérard SARAMITO de la DDAF, ainsi que les projets en matière de bois énergie par le chargé de mission départemental, Marc LE TREIS. Et en avant-première les maires ont pu apprécier la refonte du site Internet, www.boisvivant.com, de l’association destiné à être la vitrine des avancées de la filière bois.

Gaston FRANCO, en clôture des travaux de la matinée, a rappelé l’importance des communes considérées comme communes de boisement de production (près d’une centaine) sur le département (représentant 192 000 ha). Ensemble, tout devenant possible et l’union faisant la force, il en va de la responsabilité de chaque maire de
faire reconnaître, à son échelle, le rôle essentiel de la forêt et du bois dans le développement durable.
Hommage au chef , Gaël VOILEMIN, et à sa femme (Auberge du Robur) ainsi qu’à la parfaite organisation de toute l’équipe municipale de Roure.